DSC_0289

Amérique Amérique du Nord Carnet de voyage Mes bonnes adresses Mexique Notre Roadtrip

Cénotes d’Antonio de Mulix

Si nous revenons sur nos pas et souhaitons découvrir le Yucatan, c’est avant tout pour voir des Cénotes, ces beautés de la nature que nous n’avions pas encore eu l’occasion de voir.

DSC_0278

Qu’est-ce qu’un cénote?

Le Nord du Yucatan est une région relativement plate, avec peu de cours d’eau externes. En revanche, le sol de cette péninsule est un réel gruyère, avec ses cenotes et ses rivières souterraines.

Les cénotes sont des gouffres, ou grottes, naturels, plus ou moins grands, et plus ou moins profonds, avec « un toit ouvert » dû à un effondrement. Ils étaient considérés comme sacrés par les Mayas, étant l’unique source d’eau dans la jungle.

J’vais reprendre directement l’explication de Pascal Burgard, qui nous explique que « dans le cas du Mexique, on pense que l’apparition des nombreux cenotes au Yucatán est à mettre directement en relation avec l’impact de la même météorite qui a donné lieu à l’extinction des dinosaures !

En effet, on sait précisément où la météorite s’est écrasée parce qu’elle a laissé derrière elle un énorme cratère (le cratère de Chicxulub). Autour de ce cratère, on a pu oberver une répartition de cenotes en arc de cercle. La météorite aurait donc pu, du fait de son diamètre élevé (10km) et de la puissance de l’impact, fracturer le sous-sol du Yucatán. S’en serait suivi l’effondrement des voûtes de certaines cavernes et rivières souterraines. En somme, après la collision de la météorite, les dinosaures sont morts sur la Terre, mais les cenotes sont nés au Mexique !« .

Ou voir des Cénotes?

Vous l’aurez compris, un peu partout dans le Yucatan!

Pour notre part, nous avons décidé de fuir les principaux Cénotes, et de nous rendre à San antonio de Mulix afin d’en découvrir deux, certes plus petits, mais loin du monde et du tourisme de masse.

Comment s’y rendre?

Sans voiture, voilà toute la question. Ce fut l’expédition du siècle. Mais pas impossible ! C’est pourquoi je tiens à raconter cette sacrée journée.

Il est 9h30, nous voilà parti pour prendre un bus local qui fait la liaison entre Mérida et Muna. Nous devons nous rendre au Terminal de bus. Jusque là tout va bien. La nana de l’auberge nous indique el terminal del oriente, soit celui qui se trouve être à 40 min à pied de l’auberge.

Nous arrivons là bas un peu transpirants. On demande le bus à l’accueil. Sauf que pour partir en direction de Muna c’est au terminal de bus Merida. Et non celui del Oriente. SUPER. Chemin inverse. 40 minutes dans l’autre sens. Je tiens à préciser que ce terminal se trouve à 5 minutes de notre auberge de jeunesse.

1h30 plus tard, billets achetés! Youpi. Nous partons pour les Cénotes. Sauf que l’aventure ne fait que commencer … et çà, on n’était pas près de le prévoir.

Après 50 minutes de bus, le chauffeur nous dépose au milieu de nulle part sur la départementale. « C’est là » qu’il nous dit après avoir vu notre plan. Bon, ben c’est là du coup. On empreinte la petite route qui fait le croisement.

« Y’a des motos taxi! » LA BLAGUE! Elles sont ou les motos taxi ? Parce que moi je ne vois rien du tout là. Et d’ailleurs on n’en a pas vu non plus sur les 6km suivants. 6km que nous avons parcourus en plein cagnard, sur une route qui m’a semblé interminable. Une ligne droite sans fin avec l’horizon qui flotte légèrement quand on essaie de le regarder au loin …

Un camion. UN SEUL, je tiens à le préciser, est passé par là. Hop, on embarque la dedans. Merci Merci ! J’étais à deux doigts de mourrir dessécher sur le bord de la route. Ok il restait 100 mètres. Mais quand même!

Nous arrivons à San Antonio de Mulix. A 13h30. Soit 3h après ce que j’avais envisagé. Bien bien bien.

Où manger ?

Il y a deux restaurants à San Antonio. Le village est tout petit, il y a à peine 52 habitants ! Et pourtant, on apprendra en fin de journée qu’il y a tout de même une école ici, avec une unique classe tout âge confondu.

Nous décidons, une fois notre petit laissé-passer pour les Cénotes achetés (50MXN/pers), d’aller nous restaurer au petit resto du village tenue par une mamie toute mignonne. Etant quasiment les seuls touristes du village, nous avons surement dû être son seul couvert de la journée. Elle nous a présenté ses poissons et ses viandes. Ne sachant pas trop ou était la bière, elle nous a proposé de boire de la vodka à la place en sortant une bouteille un peu au pif. Non merci.Trop marrante!

Nous mangeons un poisson en papillote avec du riz et des légumes. Nous accompagnons le tout d’une carafe de limonade maison. 300MXN. BIM. Merci mamie. C’était bon, mais tu as un peu poussé sur la note quand même … M’enfin!

C’est parti pour les Cénotes! On a pas fait tout ce chemin pour rien. On enfourche nos bicyclettes et on trace notre route.

Une fois arrivés sur place, on ne regrette pour rien au monde ce périple de dingo. Peut-être même que nous l’avons d’autant plus apprécié grâce à cette épreuve!

Pour info, notre retour s’est fait beaucoup plus simplement. Nous avons rencontré un couple de Mexicain avec qui on a partagé un taxi puis un collectivo jusqu’au centre de Mérida.

Si c’était à refaire, pour rien au monde je ne changerai les plans !

Une improbable journée comme on les aime.

Leave a Comment

Comments (6)

  1. Hahaha je vous imagine bien sur le bord de la route, vous deviez être content à ce moment là Haha 😀 mais whoua quesque c’est magnifique ou vous vous baignez !! En effet je pense que ça vallait le coup, qu’elle belle récompense après ce périple de l’horreur !!!
    Merci de continuer à nous faire partager votre voyage, toujours un réel plaisir de vous suivre !!

    1. Merci beaucoup Sophie!
      Je suis ravie de voir que nos aventures te donnent envie!

      Les Cénotes étaient effectivement très beaux. Et comme je le dis dans mon article, il vaut parfois mieux galérer un peu … cela nous permet d’apprécier encore plus le moment et surtout la récompense!

    1. Merci Véro!

      C’est vrai qu’il y avait quelque chose de magique dans cet endroit. Une petite merveille perdue au beau milieu de la forêt du Yucatan!