DSC_0354

Amérique Latine Brésil Carnet de voyage Notre Roadtrip

Bom dia Brasil, Bom dia Jericoacoara!

·Jour 121·

•Brasil•

Ultime étape, nous voilà.

Après quinze jours de repos à Bogotá, 5h de vol turbulences non stop, un saut au dessus de l’Amazonie, une douane passée, et un nouveau tampon sur notre passeport, nous arrivons au Brésil.

Nous sommes épuisés après cette très courte nuit, et devons prendre un taxi pour retrouver la gare routière.

Nous atterrissons à Fortaleza, dans le Nordeste. Ne souhaitant pas s’y attarder, nous prenons un bus en direction de la côté. La ville était apparement pas très recommandée. En plus d’être dangereuse, elle ne vaut visiblement pas forcément le détour. Nous décidons ainsi de remonter le littoral vers le Nord afin de nous reposer deux jours à Paracuru.

Faute de ne pas avoir sorti mon appareil photo, je vais vous décrire en quelques lignes notre passage dans cette petite ville de pêcheurs. Loin de l’agitation de la grande ville et des stations balnéaires très prisées des touristes, Paracuru est un lieu idéal pour profiter pleinement de la mer une nuit ou deux sans trop chercher loin. Le centre ville n’a en soit rien de spécial, mais on s’y sent bien. On boit un jus de mangue en terrasse du restaurant de la mer, on regarde les surfeurs, puis on file jouer dans les vagues après avoir manger un bout!

Il nous aura fallu deux jours pour récupérer tranquillement du voyage. Deux jours pour comprendre que nous ne sommes plus en Colombie, et surtout, deux jours pour que je me fasse au Portugais. Obrigada et non gracias !

Nous quittons Paracuru pour notre première vraie destination. Une journée de 9h de bus nous attend…

•JERICOACOARA•

Infos pratiques

De Fortaleza: 4 bus / jours
 Compagnie Fretcar ou Guanabara
 Prix? Environ 80 BRL / Pers (20 €)
 Durée? Environ 6h30

Situé dans l’Etat du Ceará, Jericoacoara était en 1970 un simple village de pêcheurs. Niché au creux des lagunes et des dunes de sables, il fut découvert et peu à peu envahi par de nombreux hippies.

Transformé en parc naturel en 2002, Jericoacoara est désormais un énorme spot de surf et surtout de kitesurf. Le village est loin de son image originelle, et compte aujourd’hui beaucoup d’expatriés et de touristes du monde entier.

Et malgré cet afflux, le nombre impressionnants de restaurants et de pousadas, Jericoacoara a su conservé une certaine authenticité.

Nous on s’y est senti bien. Très bien même. On prend très vite le rythme et on adopte facile le style de vie des locaux: tongs, pieds nus, hamac, plage, surf et bien évidemment … Caïpirinha.

En fait, je dirai qu’il n’y a pas grand chose à faire à Jeri, comme on dit ici, si ce n’est que se laisser porter. Alors ça va de soit, on s’est laissé porter! Nous avons fait des rencontres. Allemands, Brésiliens, Argentins, Uruguyiens, Israéliens, Boa tarde.

Des sorties en buggy sont organisées pour se rendre aux différentes lagunes du parc Naturel. Il y a également une jolie promenade à faire au dessus du village pour se rendre à la Pedra Furada. Nous y avons croisé un petit agneau tout affolé et perdu. Il nous aura suivi près d’une demi-heure le long de la côté. J’avoue, il m’a fait craqué ce petit.

Où dormir?

Beaucoup d’hostels et de pousadas à Jericoacoara. En fait, il n’y quasiment que cela. Alors pour ne pas être déçu on a choisi l’une des auberges de jeunesse les mieux notés.

Hostel Jeri Central se situe en plein coeur du village, sur l’avenue San Francisco. A trois minutes à pieds de la mer, nous avons bien aimé cette auberge de jeunesse. Propre, confortable, calme en journée, animée en soirée, elle correspondait à nos attentes.

Infos pratiques

Prix? à partir de 50 BRL/pers dortoir
 Double pour 200 BRL
 Petit-dej inclus
 Piscine

Où manger une glace ?

J’ai trouvé le bar à glace, le spot idéal pour déguster une glace délicieusement bonne. La vendeuse verse de la crème choisi sur sur une plaque froide. Elle mélange ensuite avec les toppings de notre choix. Une fois le tout mélangé et écrasé à l’aide de deux spatules, elle glisse la glace dans un petit pot, dans lequel elle rajoute du chocolat fondu.

Prix du pot moyen? 16 BRL. Un parfum + Deux toppings.

Personnellement, je me suis régalée avec ma glace vanille au kitkat et aux cacahuètes écrasées!

Vous l’aurez compris, on s’est éclaté à Jericoacoara. Cocotier, palmier, et plage, on aime. Nous serons restés quatre jours et trois nuits dans notre auberge de jeunesse qui organise de sacrés soirées régulièrement.

Nous reprenons la route dans la nuit. Nous commençons notre descente sur la côté Brésilienne !

A très vite 😉

Leave a Comment

Comments (2)

  1. Bah moi perso ça me fait rêver !! Je pense que j’aurai adoré Jericoacoara, avez vous fait du surf ?!

    On sens que vous êtes parti pour parcourir le Brésil, car moi j’y serai resté 1mois à Jeri 😉
    Ça fait plaisir d’avoir eu de vos nouvelles, j’espère qu’on aura la chance d’avoir la vidéo bilan de la Colombie !!

    1. C’est vrai qu’on pourrait avoir envie d’y rester plus d’une semaine à Jéri …
      D’ailleurs nous avons rencontré un Français qui devait rester deux mois dans le village. Et bien figure toi qu’il n’y est jamais reparti! Cela fait 25 ans qu’il vit à Jericoacoara !

      Pour notre part on a beaucoup apprécié, mais la vie est très chère car très touristique. Notre budget ne nous a donc pas permis d’y rester plus longtemps.

      En tout cas, j’ai bel et bien tenté le surf. Expérience que nous reproduirons ailleurs sur la côté 😉
      A très bientôt !